Pas de financement sans recherche, pas de recherche sans financement !

Il est parfois difficile d’identifier les sources de financement auxquelles faire appel. Celles-ci diffèrent souvent en termes de discipline scientifique, de critères d'accessibilité, de partenariat, de finalités liées au contexte légal, etc.

pictogramme financement

1. Source de financement

2. Proposition de recherche gagnante

3. Contrats

4. Propriété Intellectuelle

 

Vous êtes chercheur?

Le LTTO vous aide à:

Les dépenses de recherche sur crédits extérieurs sont sans cesse en progrès (plus de 128 millions d’€ en 2011). Les régions financent également plusieurs outils afin d’amplifier la valorisation des résultats de la recherche: valorisateurs, chercheurs spin off, fonds de brevet, fonds de maturation, fonds d’extraction.

 

Vous êtes entrepreneur?

Le LTTO vous aide à:

 


Trois projets « Partenariat Public Privé » financés par la Wallonie en 2014 au bénéfice d’équipes de l’UCL

En matière de recherche et de développement en Wallonie, ce mécanisme de financement « Partenariat Public Privé » permet de fédérer les moyens financiers de la Wallonie avec ceux d’une entreprise et d’une institution de recherche pour répondre aux exigences d’une rupture.

Ce type d’action permet de financer des projets de recherche à long terme, entièrement menés au sein d’une université en partenariat avec une entreprise privée. Le projet doit porter sur l’acquisition de nouvelles connaissances scientifiques nécessaires au développement de produits, procédés ou services nouveaux de l’industriel concerné. Les données obtenues sont donc susceptibles d’être valorisées par l’entreprise qui les cofinance.

Ce financement wallon sert d’effet de levier pour obtenir les moyens complémentaires qui doivent être apportés par l’institution de recherche et le secteur privé, partenaires dans un projet.

Des mesures spécifiques favorisent la participation des PMEs à ce Programme.

 

En 2014, 3 projets PPP « Sciences du vivant »  ont été financés à l’UCL :

  • MOUCHE (Thierry Hance, ELI) : « Recherche des facteurs déterminant l’attractivité des Mouches (Musca domestica) à différents agents pour améliorer la lutte et diminuer la quantité de produits insecticides en bâtiment d’élevage ». Le partenaire privé est la société Belgagri.
  • CAPSICUM (André Mouraux et Patrice Forget, IONS) : « Analyse et caractérisation  des effets d’extraits de capsicum, en utilisation topique, sur la transmission nociceptive médiée par les fibres C et A delta. ». Le partenaire privé est la société BePharBel Manufacturing.
  • SCAFFOSTEM (Etienne Sokal, IREC) : « Potentiel de colonisation d’un scaffold bio-compatible humain par les ADHLSC pour utilisation dans la thérapie cellulaire en site ectopique, en particulier pour le traitement des hémophiles. ». Le partenaire privé est la société Promethera Biosciences.

Il est prévu de lancer un appel chaque année.

Renseignements : Nathalie.Burteau@uclouvain.be